Le Syndicat Français des Métiers de la Résine - SFMR est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Vous êtes sur le site du Syndicat Français des Métiers de la Résine

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Actualité

Bilan 2019 et previsions 2020

Le 12 décembre 2019
En 2019, le rythme de croissance d’activité du bâtiment reste quasi-inchangé, à +1,2 % en volume.

Bilan 2019

En détail, le logement neuf s’affiche encore en hausse de 0,8 %, malgré une baisse de près de 10 000 ouvertures de chantier (408 000 unités attendues), imputable au seul collectif. Ce dernier segment voit également ses permis s’effondrer d’environ 10 %, du fait du décrochage de la commande HLM.

 

En revanche, l’individuel bénéficie du rebond de 5 % des ventes dans le diffus, qui s’explique par une amélioration de l’environnement macro-financier. Pour sa part, la production en non résidentiel neuf continue de progresser rapidement à +5,1 %, dans le sillage de hausses respectives de 5,9 % et 6,9 % des surfaces autorisées et commencées, hors locaux agricoles.

 

Quant au segment de l’amélioration-entretien, il déçoit avec une très modeste hausse de 0,2 %, l’embellie observée depuis le printemps ne permettant pas de compenser le très mauvais premier trimestre de l’année. Par ailleurs, malgré des difficultés de recrutement toujours très présentes, près de 35 000 emplois auront été créés, dont environ 30 000 salariés.

 

En cette quatrième année de reprise, la situation financière des entreprises reste toutefois tendue, la petite hausse des prix bâtiment suffisant à peine à compenser l’augmentation des coûts, notamment de main d’œuvre. En conséquence, les marges ressortent quasi-étales, en dépit du double versement du CICE au titre des salaires 2018 et de la baisse de charges qui l’a remplacé pour les salaires 2019.

 

 

Prévisions 2020

En 2020, l’atterrissage en douceur se poursuivra dans le bâtiment, avec une activité en petite hausse de 0,8 %, hors effet prix. Le logement neuf, résistera avec un retrait limité à 1 %, mais le nombre de mise en chantier tombera à 400 000, soit un repli de 8 000 unités, encore une fois dû au collectif. S’agissant de l’activité en non résidentiel neuf, bien qu’en décélération, elle restera de bonne teneur à +2,8 %, notamment grâce au segment des bâtiments industriels et assimilés.

 

Quant au marché de l’amélioration-entretien, il accélèrera un peu à +0,9 %, bénéficiant notamment du haut niveau des transactions de logements anciens observé depuis trois ans et d’une reprise des crédits pour travaux seuls. A contrario, la rénovation énergétique du logement souffrira de la réforme du CITE en deuxième partie d’année, une fois réalisés les travaux bénéficiant de l’ancien régime. Compte-tenu de ce scénario d’activité, le bâtiment créera encore de l’emploi en 2020, aux environs de 10 000 postes y compris intérim en équivalent-emplois à temps plein.

 

 

Lire l'intervention de Jacques Chanut en conférence de presse (.pdf)

 


Le 12 décembre 2019